Dans ce cas, les jeunes migrants vivent dans un pays dit "du sud" (peu voire pas dévellopés) et vont habiter dans un autre pays du sud, souvent voisin. En effet, ce genre de migration est souvent dûe à une situation critique dans le pays de départ (guerre le plus souvent).

Ces migrants cherchent avant tout sécurité et de quoi subvenir à leur besoin. Souvent pauvre, il ne peuvent presque jamais se permettre d'utiliser des moyens de transports autres que la marche, bien que ceux qui possèdent des voitures ou des camionnettes offres des places à ceux qui en ont besoin. Ces voyages, bien qu'assez courts, sont très difficiles, surtout pour les jeunes enfants dont les facultés physique ne sont pas entièrement dévellopées. A cela s'ajoute la faim et l'épuisement dûe à un effort continu.

 

Ainsi, la Turquie acceuille un très grands nombre de réfugié syriens, venus chercher une plus grande sécurité, fuyant la guerre civile.

Cependant, l'accceuil laisse à désirer. Ces réfugiés sont très mal vu par la population turque. Ils sont accusés d'une forte augmentation des prix de l'immobilier et de concurrencer les travailleurs turques grâce une main d'oeuvre moins cher. Les médias même diffusent des images les accusants d'être à l'origine d'une forte criminalité et de prostitution. Malgré cela, des fait montrent le contraire.

 

 Muhammed Hüseyin, 12 ans, a quitté la Syrie pour vivre en Turquie avec ses parents. Afin de gagner de quoi vivre, il devient cireur de chaussures. Un jour, son regard s'attarde à travers la vitre d'une salle de sport, son banc de cireur sur le dos, des sandales en hiver. Il a été photographié à cet instant et la photo à fait parler d'elle. Les gérants de la salle de sport, émus, cherchent l'enfant et finnissent par le retrouver. Ils décident alors de lui offrir un abonnement à vie dans la salle. Dans l'interview qui a suivi, ce jeune déclare:" Je suis très heureux. Ils m'ont trouvé et ils m'ont aidé. J'ai toujours révé de perdre du poids et maintenant, je crois que je vais pouvoir le faire en m'entrainant."

 

Souvent, ce voyage n'est qu'un début, une étape pour finalement arriver dans un pays plus développé.